Test: From Dust (Xbla) le nouveau jeu d'Eric Chahi

Test: From Dust (Xbla) le nouveau jeu d'Eric Chahi

A propos de Bertrand Amar

  • Je suis journaliste et animateur spécialiste du jeu vidéo. Tous les jours, à la radio, dans la presse et à la télé, je tente de démontrer que le gaming pour tous, c'est possible. Quand j'ai choisi de lancer mon blog sur ce thème, j'ai proposé à Coca-Cola zero de s'associer à l'aventure. Ils ont répondu "banco", chez eux ça veut dire "Oui". Et le résultat est là : Bamar en Live.

Derniers Tweets

26/07/2011

Test: From Dust (Xbla) le nouveau jeu d'Eric Chahi

FROM_DUST_S_041_Lost J'ai vraiment de la chance car non seulement j'ai pu avoir accès à une version de From Dust avant sa sortie mais en plus je suis en vacances et j'ai donc eu tout le loisir de faire ce jeu et même de le finir. Me voici donc fin prêt à vous livrer mes impressions sur le nouveau jeu du mythique créateur de Another World ou Heart of Darkness, Eric Chahi.

Disponible à partir du 27 juillet en téléchargement sur Xbox 360 pour 1.200 points (environ 15 euros) From Dust arrivera aussi courant août sur toutes les plates-formes digitales pour PC (Ubishop, Steam, Metaboli ... ) avant d'arriver enfin sur PS3 via le Playstation Network à une date encore inconnue.

FROM DUST_S_016_Tribe_3
Depuis sa présentation lors de l'E3 2010 et notamment lors de ma rencontre avec Eric Chahi en juin dernier, From Dust a toujours été présenté comme un God Game, ces jeux dans lesquels vous incarnez un dieu tout puissant capable de façonner un monde comme il le souhaite. Ce genre, rendu célèbre par Populous ou plus récemment Black & White, deux jeux de Peter Molyneux, a tendance à se faire rare et l'arrivée d'un nouveau God Game avait de quoi réjouir les fans du genre. Seulement voila, pour moi From Dust n'est pas vraiment un God Game... ce qui m’apparaît d'ailleurs comme une bonne nouvelle n'étant pas un très grand fan du genre.

Inspiré des voyages d'Eric Chahi, passionné par les volcans, From Dust vous propose de venir en aide à une tribu primitive de migrants qui vont devoir rejoindre leur terre d’origine en traversant différents environnements soumis aux caprices de la nature : la lave des volcans et le feu qu'elle provoque, les pluies torrentielles qui entraînent des inondations ou bien encore les tsunamis capables de raser une île sur leur passage...

Ces événements climatiques vous ne les provoquez pas mais devez les contrer en contrôlant "le souffle": une force qui se caractérise à l'écran par l'équivalent d'un pointeur de souris et que vous activez via les gâchettes de la manette, une pour "aspirer" la matière (lave, eau, sable...) et une autre pour la "recracher" ailleurs afin de modeler le paysage ou sauver la tribu d'une fatale montée des eaux...

FROM_DUST_S_037_Extinguish_fireLa "boule d'eau" a été aspirée ici par le souffle afin d'éteindre le feu

Mais, contrairement à ce qu'impliquerait un God game, le monde que vous façonnez n'a pas vocation se développer et à évoluer. Une fois que l'objectif du niveau est rempli (établir un certain nombre de villages) vous passerez au niveau suivant en empruntant une porte qui permettra à votre tribu de se rapprocher de sa destination finale.

En fait vous l'avez compris, plus qu'un véritable god game From Dust s'apparente plus à un jeu de réflexion dans lequel vous devrez jouez construire ou détruire le terrain pour amener vos personnages d'un point d'entrée à un point de sortie, bref… un Lemmings Next Gen !

N'y voyez pas là la moindre critique négative, pour moi Lemmings est un grand jeu et j'ai vraiment adoré From Dust notamment par la qualité des modèles physiques mis au point par les équipes d'UbiSoft. Le comportement de la lave et de l'eau est tout simplement bluffant de réalisme et c'est un véritable plaisir que de jouer avec la nature aussi... naturellement.

FROM_DUST_S_036_Desert_Village
Ces plantes peuvent vous aider... à condition de connaître leur secret

Reste que malgré tout, de niveau en niveau on arrive assez vite à la fin du jeu. Le mode histoire de From Dust est si bon qu'il est forcement trop court... Heureusement on pourra décider de le recommencer pour venir à bout de niveaux par d'autres méthodes ou pour les terminer à 100% en les remplissant totalement de végétation pour débloquer des bonus.

Autre moyen de prolonger le plaisir, le mode défi dans lequel vous serez face à une catastrophe imminente (le feu ravage votre village, un tsunami arrive dans 15 secondes...) que vous devrez contrer en un minimum de temps afin de « taper un chrono » qui se partagera sur le Xbox live.

DUST0041_XBL_GameArt_584x800

 

Pour conclure et pour répondre à la question "Faut-il acheter From Dust ?" je dirais qu'il ne faut même pas se poser la question c'est oui bien évidemment.

Malgré la durée de vie trop courte du mode Histoire ce jeu procure un immense plaisir et une certaine zenitude, assez étrange, du reste, compte tenu de la violence des événements climatiques auxquels vous serez soumis. A ne pas louper !

 

 

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre la conversation sur cette note en vous abonnant à son flux de commentaires .

vignette Chouchi27

C'est vrai que ce jeu à l'air original, en plus patriotique. Merci pour ce test

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire